Le Brevet de Pilote de Planeur

Le vol à voile c'est l'expérience unique de pouvoir voler sans autre moteur que celui des courants aériens ascendants. Un vol en planeur peut durer plusieurs heures et des distances de 50 à 500km sont monnaie courante.

Tous les jours de l'année, l'équipe pédagogique du Pic vous permet de découvrir le plaisir de voler dans une région aux contrastes des plus saisissants.

Apprendre à Piloter

L'extension Adobe Flash est nécessaire pour afficher ce contenu.

Si vous ne connaissez pas le « vol à voile », nous vous conseillons d’effectuer un vol d’initiation en planeur. Vous pourrez ainsi découvrir notre activité.

Ensuite, si vous êtes séduit(e), vous pourrez vous inscrire pour une formation complète et passer le brevet de pilote. L’apprentissage peut s’effectuer toute l’année, y compris les weekends et les jours fériés.

Vous volerez avec un instructeur diplômé dans un planeur bi-place. Dans le cadre de cet apprentissage, vous remplirez votre « carnet de vol », qui vous suivra pendant toute votre carrière vélivole.

Prenez le temps de regarder la petite vidéo ci-contre. Elle vous présentera les fondements du Vol à Voile…

Le premier vol en "SOLO"

Viendra ensuite une grande étape dans votre formation de vélivole et certainement un moment inoubliable dans votre vie…le premier vol en SOLO ! Pour cela, il vous faut avoir:

  • 14 ans !
  • un certificat d'aptitude médicale (délivré par un médecin agréé aéronautique)
  • un carnet de vol ouvert par l'instructeur (avec autorisation de vol solo)

Passer le Brevet

Il ne reste plus qu'a valider toutes ces connaissances théoriques et pratiques acquises au fil des mois et passer le Brevet de Pilote de Planeur (B.P.P). Pour cela vous devez avoir:

  • 16 ans révolus.
  • 8 heures (minimum) de vol d'instruction en double commande.
  • 2 heures de vol, dont 1 vol d'une durée d'une heure au moins, comme pilote seul à bord.
  • 20 atterrissages sur planeur dont 10 comme pilote seul à bord.
  • satisfaire à une épreuve théorique et un test pratique en vol.

Attention, les conditions ci-dessus sont des minimas qui varient baucoup en fonction des pilotes et surtout en fonction de leur assiduité. Dans la pratique, compter en gros votre age en heures de vol pour une idée plus réaliste…

En ce qui concerne les coûts, tous nos instructeurs sont bénévoles et l'heure d'instruction n'est donc pas plus chère que l'heure de vol en solo. Pour le détail des prix, cliquez ici.

Après le Brevet

Insignes Conditions
Insigne d'Argent Avoir réalisé un vol de plus de 5 heures en plané, un gain d'altitude de 1000m et une distance de 50kms en plané après avoir obtenu l'autorisation de “vol sur la campagne”
Insigne d'Or Vol de distance en plané de 300kms, gain d'altitude de 3000 mètres
Insigne de Diamant Vol de distance de 500kms et gain d'altitude de 5000 mètres
  • L'emport passager : Il faut avoir effectué 50 heures de vol en solo et passer un test avec un instructeur
  • La compétition : Concours de distances et vitesses sur circuits.

Une Formation Homologuée

progression vol a voile Toutes nos formations ainsi que les instructeurs de pilote de planeur (ITP) et de vol à voile (ITV) sont tous homologués par la Fédération Française de Vol à Voile et la Direction Générale de l'Aviation Civile.


Formation des personnes handicapées

Les vols de formation sont possibles pour toute personne présentant un handicap. Cependant, la situation réelle du passager handicapé dans un planeur doit être prise en considération. En effet, le passager, dans un planeur, est isolé dans une cabine étroite, où il a accès aux commandes de vol et à certains dispositifs dont la manœuvre accidentelle peut engager la sécurité (crochet de largage, système d’ouverture et de largage de la verrière, aérofreins, volets…). Contrairement à ce qui se passe dans un avion léger, plus spacieux, où la personne handicapée peut bénéficier de l’aide d’un accompagnant en cas de difficulté, le passager d’un planeur demeure, quoi qu’il arrive, isolé et autonome vis-à-vis d’une situation d’urgence.


Le vol en planeur étant par ailleurs soumis à l’obligation d’emport du parachute, le passager doit être capable d’évacuer le planeur et d’ouvrir son parachute.

Le candidat passera une visite médicale d’aptitude, laquelle comportera des conditions dérogatoires qui seront soumises à l’appréciation du Conseil Médical de l’Aéronautique Civile. Pour rendre son avis, ce dernier pourra faire appel à l’avis d’un pilote inspecteur qui appréciera l’aptitude pratique du candidat aux fonctions de navigant pour lesquelles il postule.

L’aéronef utilisé pour l’instruction et les vols ultérieurs, dispose de dispositifs particuliers, tels que le « malonnier ».

activite/formation.txt · Dernière modification: 2014/06/03 10:40 par cvvm
CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 3.0 Unported
www.chimeric.de Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0